Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 09:24

critiquesbd.over-blog.fr
Le Joker s'est évadé. Il espère régler ses comptes avec Batman, responsable à ses yeux de sa défiguration. A cette fin, il kidnappe le commissaire Gordon et l'emmène dans le champ de foire où il a établi son quartier général. Le cauchemar ne fait que commencer pour le policier...


Genre : Comics
Scénario : Alan Moore
Dessin : Brian Bolland
Editeur : Delcourt
Année : Février 2000


Autant le dire tout de suite, après la lecture de Rire et Mourir, je ne suis pas aussi enthousiaste que la plupart des lecteurs.

Certes, l'histoire a le mérite de lever le voile sur les origines d'un des ennemis mortels de Batman, à savoir le Joker. Néanmoins, j'en attendais un peu plus, peut-être un peu trop. Plus de développements, et donc plus de profondeur, de la part d'un artiste aussi encensé qu'Alan Moore. En outre, lorsque le récit s'est terminé, il m'est resté une sensation étrange. Il ne faut pas être bien perspicace pour voir où l'auteur désirait nous mener : lequel des personnages est le plus fou des deux ? Cependant, compte tenu du passif extrêmement chargé entre Batman et le Joker, lorsque l'on se rappelle que le vilain de l'histoire vient de laisser la fille du commissaire Gordon handicapée à vie, une fin pareille est-elle bien crédible ?

De là à dire que l'histoire n'est pas à la hauteur, il y a une frontière que je ne franchirai pas. Toutefois, cet album est juste intéressant.

Partager cet article

Repost 0
Published by PhV - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

petrus 19/01/2012 21:26


et surtout à la fin, batman il tue le joker finalement? moi j'ai pas pigé

PhV 27/01/2012 17:10



Je ne pense pas. En fait, la fin de ce récit nous montre un Batman qui tente de ramener le Joker dans une certaine forme de normalité afin que cesse leur rivalité.
La proposition est néanmoins déclinée par le Joker et cela laisse une ouverture à de futures confrontations. Le point intéressant est que la dernière scène permet d'appréhender Batman et le Joker
comme les deux faces d'une même médaille, chacun enfermé dans sa propre folie comme en témoigne leur fou-rire partagé.



Yaneck 10/02/2011 10:51



Content de te revoir sur le net, Phil.


Et c'est vrai que ce n'est pas le meilleur des Batman "légendaires", même si je trouve que la comparaison de la folie du Joker, face à celle de Batman (et cette scène de rigolade à la fin) est
une excellente idée.



PhV 11/02/2011 16:17



                 Merci d'être passé par là ;)



Séries

Sites Généralistes

Catégories

Audience et Statistiques

  

   un compteur pour votre site