Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2005 7 20 /11 /novembre /2005 22:07

critiquesbd.over-blog.fr
Finances et moral au plus bas, Blacksad est à Las Vegas où il travaille pour le compte d'un joueur fortuné. Pourtant une rencontre inattendue va bousculer sa nouvelle vie : un ami, Otto Lieber, scientifique de haut rang, est de passage dans la ville où a lieu une conférence sur le nucléaire. Les deux hommes réussissent à se voir et les souvenirs remontent à la surface... Otto semble avoir une vie passionnante malgré l'excentricité de son "bienfaiteur" Gotfried. Celui ci est marié à la troublante Alma et, après ces rencontres, la vie de Blacksad va prendre une nouvelle tournure...

Genre: Policier
Scénario: Juan Diaz Canales
Dessin: Juanjo Guarnido
Editeur: Dargaud
Année: Novembre 2005


Après deux ans d'attente, Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido nous livrent enfin le troisième album d'une série devenue incontournable. Dans Âme Rouge, les milices racistes du précédent opus laissent leur place à l'inquisition MacCarthyste répondant à un nationalisme exacerbé au sein des Etats-Unis des années 1950.

Autant le dire tout de suite, la narration est de qualité ce qui n'était pas joué d'avance compte tenu des thèmes abordés. Le scénario de Canales nous fait entrer dès les premières pages au cœur d'un bon vieux polar comme je les aime avec son héros désabusé et un cortège de seconds rôles réjouissants. L'intrigue complexe mêle astucieusement histoire d'espionnage, erreurs du passé et atmosphère policière pour notre plus grand bonheur. Le rythme insufflé au récit alterne savamment action débridée et moment de respiration avec une volonté inspirée de mettre en relief les avantages graphiques.

Car le dessin de Juanjo Guarnido est une nouvelle fois épatant. La galerie de personnages animaliers est remarquable tant leurs expressions ressemblent à celles de sujets humains. Comme à chaque fois, la race du protagoniste rappelle à merveille son tempérament présumé et ses travers. Si l'on ajoute à cela un découpage admirable et des couleurs bien senties, nous avons tous les ingrédients qui ont contribué à la réussite de cette série. Déjà récompensé par le prix du dessin au festival d'Angoulême 2004 (Blacksad : Artic Nation), Guarnido ne devrait pas être en reste avec ce nouvel opus.

Blacksad est une des productions qui aura le plus marqué le monde de la bande dessinée ces derniers temps !

Partager cet article

Repost 0
Published by PhV - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Séries

Sites Généralistes

Catégories

Audience et Statistiques

  

   un compteur pour votre site