Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 15:14

Cyclopes (t.03)
Amérique Latine, années 2050. Dans le groupe de combattants de Multicorps qui entourent Douglas, devenu une vedette des médias, les doutes et les questions commencent à s’exprimer...

Après quelques jours de détente à Mexico City, l’unité de Douglas repart en opération dans un village déserté d’une zone de montagne, quelque part sur la frontière entre l’Argentine et le Chili. Dans l’église, les soldats comprennent pourquoi le village est désert : ils y découvrent les cadavres de toute la population méthodiquement massacrée… 

Genre: Science-Fiction
Scénario: Matz
Dessin: Gael De Meyere
Editeur: Casterman
Année: Janvier 2010


Plus de trois ans après le second tome, nous voici enfin en présence du troisième opus de la série Cyclopes. Pour l'occasion, les éditions Casterman nous proposent un changement de format afin de donner une nouvelle chance à cette série au succès commercial moins affirmé que celui du Tueur, pourtant réalisé par les mêmes auteurs.

Lors de la précédente aventure, nous avions laissé Douglas Pistoia avec de nombreuses questions sur l'aspect éthique de sa mission auprès de la Multicorp Security Inc. Gagnée par le doute, l'équipe des Cyclopes se rapproche secrètement de personnes opposées à la guerre-spectacle avec l'espoir d'y voir plus clair dans les sombres manipulations orchestrées par la compagnie qui les emploie.

Coté scénario, la médiatisation décrite par Matz trouve une nouvelle fois ses fondements dans l'actualité récente des conflits internationaux, ainsi que dans celle des diverses émissions de téléréalité. Le cocktail reste le même : record d’audimat et course à l'argent. L'histoire avance lentement avec la remise en cause du système établi par la Multicorp, ainsi que la rébellion de l'équipe des Cyclopes. Nous serons toutefois obligés d'attendre le quatrième et dernier tome afin de connaitre le dénouement de l'intrigue.  A ce propos, le scénariste Matz nous promet une bonne surprise.

Aux dessins, Gael De Meyere succède à Jacamon qui avait réalisé les deux tomes précédents. Malgré un trait encore perfectible, il convient de saluer le gros travail de ce jeune dessinateur qui a réussi à s'approprier le graphisme peu commun de Jacamon. Cette démarche appréciable permet de ne pas dérouter les lecteurs de la première heure à l'occasion de cette transition. Nul doute que nous le reverrons bientôt sur d'autres séries. Coté couleurs, j'aurai aimé retrouver des teintes un peu plus soutenues pour mettre le dessin plus en valeur...

Au final, Cyclopes reste une série plaisante qui mérite le détour.

Partager cet article

Repost 0
Published by PhV - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Séries

Sites Généralistes

Catégories

Audience et Statistiques

  

   un compteur pour votre site