Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2005 4 08 /09 /septembre /2005 10:01

critiquesbd.over-blog.fr
Vengeance ? Concurrence ? A Marseille, qui s'attaque au business des caids et ex-membres de l'OAS ? Sûrement pas les jeunes Nawel et Manu qui se retrouvent impliqués à leur insu dans une sombre machination. Pendant que la fête techno crache les décibels, le drame se prépare.

Genre : Policier
Scénario : Bruno Pradelle
Dessin : Olivier Thomas
Editeur : Emmanuel Proust Editions
Année : Janvier 2005


Marseille, un polar, il n’en fallait pas beaucoup plus pour me décider à lire cette bande dessinée.

Premier tome d’une trilogie, cet album nous plonge dans les cotés les plus obscurs de la cité phocéenne. Pour le moment, le scénario est un peu touffu. Drogue, sexe, meurtre, trafiquants et flics ripoux constituent les principaux ingrédients de cette histoire. Le décor se met en place avec au beau milieu de tout cela un zonard qui fera les frais d’événements qui le dépassent complètement. Ceci n’est tout de même pas parfait car on a du mal à cerner les tenants et aboutissants de la petite «tambouille» mitonnée par les caïds locaux. Gageons que des éclaircissements nous serons fournis dans les deux prochains tomes.

Coté dessins, les planches réalisées par Olivier Thomas sont sur la même longueur d’onde que le récit : sombres à souhait. Les ambiances glauques sont ainsi bien représentées, notamment grâce au travail du coloriste (et scénariste) qui accentue cette noirceur. Un travail propre et efficace.

Avec Sans Pitié, on délaisse quelque peu le Marseille lisse façon Pagnol pour se rapprocher des descriptions de la «French Connexion». A suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by PhV - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Séries

Sites Généralistes

Catégories

Audience et Statistiques

  

   un compteur pour votre site