Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 06:34

critiquesbd.over-blog.fr
Angleterre, comté de Cornouailles. Tout commence avec l'exécution d'un vieil homme à son domicile. Afin de masquer son forfait, l'homme habillé de noir laisse une fausse lettre de suicide sur le bureau de sa victime. La Normandie, plages de Dieppe. Yvon Lebihan, ancien militaire dans la marine, annonce à son amie Florence qu'il compte se rendre en Bretagne afin d'y réaliser un documentaire animalier. Inde, quartier d'affaires de Bangalore. Le tueur en complet noir frappe une nouvelle fois en défenestrant un jeune homme depuis le treizième étage d'un building. Près de Crozon, en Bretagne. Arrivé sur le site de son reportage, Yvon Lebihan se retrouve malgré lui au cœur d'une machination infernale après qu'une jeune femme paniquée, et visiblement poursuivie par de mystérieux individus, lui ai demandé son aide...

Genre: Policier
Scénario: Régis Hautière
Dessin: Ullcer
Editeur: Delcourt
Année: Mars 2010


Ce premier tome de Vents Contraires constitue une bonne surprise.

Le récit est signé Régis Hautière, plus habitué à des aventures de type historique, telles Au-delà des nuages ou Le Dernier envol aux éditions Paquet. Ici, place à un thriller très bien construit mettant au prise différents protagonistes qui n'étaient, a priori, pas destinés à se rencontrer, mais dont les chemins vont pourtant se croiser avec fracas. Les scènes d'action efficaces alternent judicieusement avec des moments plus calmes qui permettent au scénariste d'installer l'histoire et les personnages, dont les répliques font mouche. L'intrigue est bien amenée, même si les motivations de certains restent pour le moment assez mystérieuses. La scène finale remplit son office pour donner envie de lire le prochain volume.

Côté dessins, Ullcer revient après s'être fait remarquer avec la série Harley & Davidson aux éditions Emmanuel Proust. Son graphisme semi-réaliste permet d'apprécier une ligne moderne et aérée qui laisse les couleurs s'installer sans jouer sur les ombres. Au fil des pages, cette bonne impression se confirme et son trait dynamique apparaît parfaitement en adéquation avec le récit, offrant même aux lecteurs plus de détails qu'un rapide coup d'œil pourrait le suggérer. A ce propos, pour les plus observateurs, Ullcer donne, dans l'une de ses planches, un indice sur les liens existant entre certains des personnages.

Vraiment une bonne découverte que je vous recommande...

 

Chronique également publiée sur www.bdgest.com

Partager cet article

Repost 0
Published by PhV - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Séries

Sites Généralistes

Catégories

Audience et Statistiques

  

   un compteur pour votre site