Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 13:15

critiquesbd.over-blog.fr
Quelque part dans le désert du Proche Orient, un jeune garçon est recueilli par la secte des Haschischins après que les membres de sa tribu eussent été décimés par l'armée de Saladin. Soumis à un entraînement d'une rigueur extrême, l'enfant deviendra vingt ans plus tard l'un des meilleurs fédayins que les Assassins aient jamais formé. Au cours d'une mission-suicide, celui que tous ont surnommé le Kabyle sera sauvé d'une mort certaine grâce à la lampe magique des djinns. Ce sauvetage a cependant un prix et ses mystérieux bienfaiteurs ne tardent pas à le lui faire savoir : le Kabyle devra exécuter trois missions, trois souhaits. En cas d'échec, il restera prisonnier de la lampe à tout jamais...

Genre: Fantastique
Scénario: Mathieu Gabella
Dessin: Paolo Martinello
Editeur: Drugstore
Année: Mai 2010


Avec Trois Souhaits, Mathieu Gabella (Les Mesures du Temps, éditions Petit à Petit) propose une variation personnelle et réussie de quelques contes des Mille et une nuits. Plus qu'une histoire de tapis volants, le scénariste parvient à mélanger habilement les histoires d'Ali Baba et les quarante voleurs, de Sinbad le Marin, ou encore d'Aladin et la lampe merveilleuse. Il réalise ainsi une aventure dans laquelle mystifications, ruses et magie sont les cartes maîtresses de protagonistes luttant pour le pouvoir. L'Assassin et la Lampe, premier tome du triptyque, permet à l'auteur de mettre en place une intrigue très bien menée, servie par des dialogues justes et des scènes d'action parfaitement disposées. La conclusion du récit laisse entrevoir une suite qui promet d'être des plus palpitantes dans La Cité aux Mille Colonnes.

L'ensemble ne serait pas aussi attractif sans le travail graphique assez spectaculaire de Paolo Martinello (Delethes, éditions Pavesio). L'artiste s’attache à transcrire au mieux les expressions des personnages : les regards et autres plans serrés des visages sont un vrai bonheur. Les scènes de batailles offrent une large gamme de détails, ainsi que des effets de mouvement très réussis. La mise en couleur, chaude comme il se doit pour des scènes qui se déroulent dans ou à proximité du désert, apporte une vraie valeur ajoutée au dessin. Le résultat est un album graphiquement sans reproche.

Mission réussie pour Gabella et Martinello. Ce premier volet comblera les amateurs d'histoires bien contées, tout comme les amoureux de dessins soignés. Une nouvelle série prometteuse qui conviendra à un large public.

 

Chronique également publiée sur www.bdgest.com

Partager cet article

Repost 0
Published by PhV - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Benjamin 28/08/2010 11:11



Nous avons eu le plaisir de recevoir Paolo Martinello en dédicace, c'est un gars vraiment sympathique et très talentueux. J'ai vraiment aimé ce mélange de tout les contes type mille et une nuits,
Ali baba, Alladin et compagnie avec de l'action spectaculaire.



PhV 28/08/2010 16:54



                 Tu as de la chance. J'espère que tu auras pu avoir une dédicace ^O^


                 En tous cas, j'attend vraiment qu'il passe dans le sud de la France pour aller le voir.



Séries

Sites Généralistes

Catégories

Audience et Statistiques

  

   un compteur pour votre site